Partez à la découverte des plus belles destinations

Copyright voyager-en-images.fr
Saint-Barthelemy_20.jpg
Saint-Barthelemy_21.jpg
Saint-Barthelemy_22.jpg
Saint-Barthelemy_23.jpg
Saint-Barthelemy_24.jpg
Saint-Barthelemy_4.jpg
Saint-Barthelemy_5.jpg
Saint-Barthelemy_7.jpg
Saint-Barthelemy_8.jpg
Saint-Barthelemy_9.jpg

L’île de Saint Barthélémy, la vitrine touristique des Antilles Françaises.


Passée sous domination française, l’île de Saint Barthélémy partagea alors, durant des décennies, l’histoire de sa grande voisine : l’île de Guadeloupe.   Cette dernière se consacra, dès la fin de la seconde guerre mondiale, au développement des infrastructures devant permettre le développement du tourisme de masse.  Mais, de son côté, l’île de Saint Barthélémy chercha à se protéger de cet afflux de visiteurs, et très vite des règles drastiques furent adoptées, afin de limiter les constructions immobilières sur l’île.


Si vous visitez l’île de part en part (faire le tour de l’île ne prend pas plus d’une demi journée), vous constaterez qu’ici, aucune construction ne dépasse les quelques mètres de hauteur, et que les plages de sable fin, alternant avec les criques, ne sont pas mitoyennes de complexes hôteliers et touristiques.  L’île a souhaité développé un tourisme plus sélectif, en attirant alors les grandes fortunes, venues se retirer ici à l’abri des regards. Si cette ambition fut initiée par l’américain Rockfeller, dans le milieu des années 1950, elle ne s’est jamais démentie, ni même affaiblie, et aujourd’hui encore, c’et une île réservée.


Vous pourrez alors profiter de votre séjour sur l’île pour admirer les nombreux îlets, qui l’entourent, ou pour partir à l’exploration des massifs coralliens, ceinturant la petite ile.  Dans les ports et les quelques villes, dont Gustavia reste la plus importante, vous succomberez également à l’un des autres attraits de l’île : ses magasins duty free. (retour ...)


le site de l'office municipal du Tourisme

Saint Barthélemy, une île française

des Caraïbes. (suite)