Partez à la découverte des plus belles destinations

Copyright voyager-en-images.fr

Un vrai marché…rare aux Etats-Unis…


Il existe bel et bien un  quartier dédié au marché "Pike Place Market" et ce depuis 1907. Situé non loin du front de mer, il est très animé et réputé pour ses vendeurs de poissons, de légumes, de fruits biologiques, de fleurs et d’objets artisanaux. C'est l'un des rares marchés public encore en activité aux Etats-Unis. Notons que dans les années 30, plus de 600 fermiers venaient y vendre leurs produits. Dans les années 60, on avait pensé à démolir les bâtiments mais la population de Seattle a refusé. En 1971, l’endroit a été classé district historique.
Non loin, rendez-vous  au Seattle Art Museum pour observer sa collection d'art amérindien ainsi que ses présentations de l'art oriental ou africain.

Si vous aimez flâner, marchez sur le front de mer et dans la zone portuaire qui compte plus de 90 jetées «  piers  » abritant des restaurants, bars mais aussi un vaste aquarium avec plus de 350 espèces marines et… l'omnidôme avec son écran géant.


Rencontre avec la nature…

En quittant Seattle, on voit les côtes déchiquetées. On  trouve des criques, îlots, bras de mer entre deux falaises. Pas de doute, on est alors sur la partie de l'état située sur la côte Pacifique et la péninsule Olympic.
Si vous décidez de visiter l'intérieur, les montagnes, forêts et le Mont Rainier s’offrent à vous Plus loin des vignes, des plaines et des volcans se côtoient.
Le mont Olympic (2428 mètres) a donné son nom au parc. Il fut nommé ainsi par le capitaine anglais John Meares en 1788. Crée en 1938, Olympic est un des parcs les plus diversifiés.
Il est conseillé de s'y aventurer à pied… on peut parcourir jusqu' à 950 kilomètres de sentiers.


La péninsule Olympic, véritable presqu'île comprise entre l'océan Pacifique à l'ouest et le détroit Juan de Fuca au nord est un joyau de la nature.

Dans les montagnes Olympic, c’est le paradis des forêts humides qui fournissent au parc 5 millions de m3 de bois par an. Poussés par les vents du Pacifique, les nuages s'écrasent sur le versant ouest des massifs et donnent de fortes précipitations. Les vallées de l'ouest sont ainsi recouvertes de "rain forests".

Photo_de_seattle_14.jpg
Photo_de_seattle_15.jpg
Photo_de_seattle_16.jpg
Photo_de_seattle_17.jpg
Photo_de_seattle_18.jpg
Photo_de_seattle_19.jpg
Photo_de_seattle_20.jpg
Photo_de_seattle_21.jpg
Photo_de_seattle_22.jpg
Photo_de_seattle_23.jpg

Seattle, suite

Baignées l'hiver par des brumes et des brouillards continuels, elles ressemblent à une forêt tropicale.  Composée de pins plusieurs fois centenaires à l'image de Hoh rain forest  ; le plus haut dépasse les 90 mètres, le plus vieux a 600 ans  d’existence !
La plupart de ses arbres sont recouverts de fougères, de lichens et de mousse. Autre curiosité à ne pas manquer, l"Olympic Peninsula Drive" qui longe le littoral et permet d'accéder aux plages. Des plages jonchées de troncs d'arbres échoués. La mer y a sculpté des aiguilles, des rochers, des îles habitées par des oiseaux et des mammifères marins. (
Retour ...)