Partez à la découverte des plus belles destinations

Copyright voyager-en-images.fr

Saint-Malo,

une cité d’histoire et festive


Cité corsaire,  joyau de la Côte d’Émeraude… Saint-Malo fut au cours de son histoire, le rendez-vous de toutes les aventures dont celle de la Route du Rhum de nos jours. Découverte…


Située à la pointe nord de l’Ille-et-Vilaine, en bordure de la Normandie et à quelques encablures du Mont Saint-Michel, Saint-Malo occupe une place privilégiée en Bretagne. Elle est aussi une porte naturelle vers les îles anglo-normandes et l’Angleterre.


De tous temps, son histoire fut riche en légendes et le berceau d’illustres personnages. Elle conserve son authenticité grâce à ses remparts, ses pavés et ses vieilles pierres.
Fière d’un passé à la fois riche et tantôt sombre, cette cité  balnéaire réputée est toujours en mouvement et tournée vers l’avenir…


Une grande Histoire…


On compte à Saint-Malo neuf monuments historiques classés  : le château, les remparts et la tour Solidor (depuis 1886), le fort National (depuis 1906), la cathédrale Saint-Vincent, le Petit-, l’hôtel André Désilles, l’hôtel de la Gicquelais, la maison natale de Chateaubriand, le fort de la Conchée, l’hôtel Magon de la Lande.


Rappelons que l’agglomération malouine est née le 1er siècle avant notre ère. Cette cité gallo-romaine fut entourée d’une enceinte à la fin du 3ème siècle et abrita le siège d’une garnison militaire. Selon la légende, un moine breton originaire du pays de Galles, Maclow ou Malo, débarque vers le milieu du 6ème siècle et devient évêque d’Alet.

Par sa situation exceptionnelle, Saint-Malo possède un port de marée séparé de la mer par l’isthme du Sillon. Cette cité maritime dynamique est prisée en Bretagne, en Normandie et dans les îles anglo-normandes.


Durant la guerre de Cent Ans, on assiste dans la région à une guerre de succession au duché, et la ville se montre hostile aux ducs bretons, amis des Anglais.

Flèche_de_la_Cathédrale_Saint-Vincent_(Saint-Malo,_35).jpg
Saint-Malo_mairie.jpg
IMG_0926.JPG
IMG_0927.JPG
Remparts-Saint-Malo-P105022.jpg
IMG_0042.JPG
P1020067.JPG
P1020063.JPG
P1020065.JPG
P1020068.JPG

Finalement, le pape transmet la cité au roi de France Charles VI en 1395, mais 20 ans plus tard le duc Jean V reprend Saint-Malo. Après une lourde défaite des Bretons, la ville revient aux Français et elle est rattachée définitivement à la France. Toutefois, la duchesse Anne de Bretagne, mariée successivement aux rois de France Charles VIII et Louis XII souhaite conserver ses droits sur l’ancien duché.

A la fin du 15ème siècle Saint Malo connaît un essor remarquable en terme d’activités maritimes. Les Malouins se rendent en 1520 à Terre-Neuve, au Brésil et en poursuivant la route du Nord-Ouest, Jacques Cartier découvre en 1534 le… Canada. (Lire la suite ...)