Partez à la découverte des plus belles destinations

Copyright voyager-en-images.fr

(Saint Malo, retour)

Au 17ème siècle l’économie maritime malouine est à son apogée. Les malouins règnent en maître sur la morue de Terre-Neuve.

Durant les guerres de Hollande et de la Ligue d’Augsbourg, un jeune nommé René Trouin, sieur du Gué (dit Duguay-Trouin) organise ses embarquements. Vauban souhaite faire de Saint-Malo un port de guerre et l’ingénieur Siméon de Garengeau s’occupe de la fortification des abords. La ville est bombardée en 1693, en 1695 et de nouveau en 1758.

Pendant la guerre de Succession d’Espagne, les malouins,  ouvrent une route maritime passant par le cap Horn et sur la "Mer su Sud". Ils rapportent des cargaisons d’argent du Pérou.

Les Malouins importent aussi le café de Moka et organisent une Compagnie des Indes Orientales de Saint-Malo. Duguay-Trouin met la main sur Rio de Janeiro et Mahé de la Bourdonnais sur Madras en Inde… Dès l’arrêt des armements corsaires en 1815, entre dans le jeu Robert Surcouf qui transforme le port de marée en bassins à flot.

La cité historique intra muros en août 1944 lors des combats de la Libération est détruite à 80 % seule l’enceinte des remparts résiste. Une reconstruction fidèle de l’intérieur est ensuite entreprise.

De nombreuses festivités… dont la Route du Rhum…

Si Saint-Malo est très fréquentée dès les premiers rayons de soleil pour son patrimoine… c’est aussi pour ses belles plages, ses restaurants… Tout au long de l’année une multitude d’animations, salons, événements sportifs rythment la vie de la cité.


Notamment lors du week-end de Pentecôte se tient le prestigieux festival littéraire «  Étonnants Voyageurs  », un rendez-vous fondé en 1990 par Michel Le Bris très fréquenté, Quai des Bulles, un festival de bande-dessinée en automne mais également des manifestations comme Québec Saint-Malo et la célèbre Route du Rhum qui se déroule tous les quatre ans, fin octobre.


Saint-Malo accueille le départ de la Route du Rhum qui se définie comme une transat en solitaire entre Saint-Malo et la Guadeloupe. Elle fut fondée en 1978 par Michel Etevenon.




P1020069.JPG
P1020084.JPG
P1020091.JPG
P1020090.JPG
P1020096.JPG
P1020098.JPG
P1020103.JPG
P1020117.JPG
P1020125.JPG
P1020130.JPG

Durant une semaine, la fête bat son plein sur les pontons, où se massent des milliers de visiteurs. Ils viennent rencontrer les plus grands navigateurs et admirer les géants des mers… Cette course est ouverte aux monocoques et aux multicoques, aux professionnels comme aux amateurs.


Alors prêts pour redécouvrir Saint-Malo  ?